Fourni par Blogger.

Social icons

27.5.13

Dialogues et conversations

Depuis ma dernière exposition personnelle, j'éprouvais une certaine frustration à ne pouvoir montrer en public que des traces d'instants révolus, ce que j'ai appelé des «peaux mortes». Certes, en regardant chacune de mes peintures, la mémoire des instants qui ont présidé à sa création me revient aussitôt. Mais je ne suis pas très portée sur la vénération du passé: je lui préfère de beaucoup l'instant présent, vivant, changeant, risqué, ouvert, en perpétuel devenir… J'enviais les musiciens venus improviser ensemble dans le cadre de mon exposition de leur possibilité de créer sur le vif et à plusieurs. Je n'avais qu'une envie: courir chercher du papier et des couleurs pour m'y mettre avec eux.

Retourner travailler seule dans mon atelier m'a été difficile. Le contact avec le public était rompu, l'Autre à qui la parole que je déroule sur le papier s'adresse était absent: il ne me restait plus que l'objectif d'une nouvelle rencontre, dans une nouvelle exposition, plus tard, bien plus tard.
Ce différé m'est devenu insupportable, ainsi que tout ce qui croît sur le terreau de cet espoir de contact entretenu par les artistes: la pression culturelle, marchande, normative…

Devant la difficulté, je suis retournée aux sources de mon travail actuel. L'origine de cette veine, c'est de rendre compte de ce que j'ai au fond de moi pour m'adresser à qui s'y reconnaîtra. J'avais commencé par chercher la forme de cet en-moi, puis sa texture, et le trait, le geste qui devaient en rendre compte, puis la couleur.
En cercles de plus en plus larges autour de moi, il me faut maintenant de l'Autre à qui parler, en un dialogue aussi peu différé que possible. Un échange de paroles peintes, ou jouées, ou écrites.

L'idée a mis quelque temps à prendre forme, et aujourd'hui, je suis en mesure de présenter ce qui s'est construit dans l'intervalle avec quelques-unes de ces personnes, écrivains, musiciens, comédienne… L'art est – devrait être – une parole, dans un langage en-deçà des langues apprises, des codes culturels, un langage immédiatement référé à l'expérience intime, et simultanément universellement humaine.

Bientôt, bientôt, je vous ferai part d'un petit montage vidéo du travail que nous faisons.
Et bientôt bientôt, vous pourrez même venir nous voir à l'œuvre en direct…


Performance bruitages voix et peinture avec Sylvie Zahnd
Sylvie Zahnd, comédienne, musicienne, à la voix et aux bruitages:


Enregistrer

Enregistrer un commentaire