Fourni par Blogger.

Social icons

24.8.18

Intérieur / extérieur

Depuis longtemps me trottait dans la tête l'idée de réaliser des diptyques "intérieur / extérieur". Le projet était de représenter successivement deux aspects du réel:

  • figuratif d'abord, représentant la réalité telle que je la vois, 
  • abstrait ensuite, la montrant telle que je la ressens.


Carnet de voyage en Inde du Sud - Annik Reymond


J'ai tenté la chose plusieurs fois, sans toutefois arriver à m'intéresser suffisamment à mon environnement pour réaliser le premier volet du ditpyque, le figuratif.

Pourtant depuis l'âge de 18 ans, j'ai longtemps croqué dehors, par monts et par vaux, été comme hiver, réchauffant mes mains au fourreau de ma pipe qui me servait aussi bien de poêle portatif qu'à cultiver une certaine dégaine.
A l'époque, je cherchais à comprendre comment était fait le monde, visuellement parlant.
Comment transcrire un tronc d'arbres, des feuillages d'ici, des feuillages d'ailleurs, des plans successifs, des reflets dans l'eau ou une vitrine, une foule, les gestes d'un garçon de café, une architecture renaissance?

Une fois comprise à ma guise, la représentation de mon environnement a cessé de m'intéresser.
Et puis surtout, je me suis tournée vers mes paysages intérieurs…

A la fin de l'année dernière, à l'occasion d'un projet de voyage en Inde avec mon compagnon, j'ai tout de suite pensé que s'il y avait un endroit du globe où la réalité extérieure m'offrait encore un potentiel stimulant, c'était bien celui-là. Mon projet a immédiatement fait écho chez mon compagnon, et nous voilà partis avant l'heure à faire des essais techniques pour pouvoir travailler sur place:
  • pour ne pas avoir à travailler dehors si possible plus d'une heure par dessin, des formats pas trop grands et une technique adaptée 
  • un matériel le plus complet possible mais léger
Sur place, notre matériel mobile sur le dos, nous nous sommes installés au beau milieu de la vie locale, assis sur un ballot, debout contre un pilier, et nous avons croqué ce que nous avions sous les yeux.
Simultanément, j'enregistrais des ambiances sonores, dans la foulée je prenais des notes, j'entamais ma peinture abstraite – l'intérieur.

Le bénéfice de l'aventure a été multiple
  • nous attisions la curiosité: il devenait possible pour les indiens de nous approcher, nous offrant des occasions d’échange
  • les différents stimuli sensoriels du moment s’ancraient en nous, bien plus intensément qu’en prenant une photo
  • comme peindre nous prenait du temps, nous nous sommes peu déplacés, restant plusieurs jours au même endroit, ce qui nous a permis de découvrir les lieux en relative profondeur et d'en discerner des aspects parfois cachés au premier regard.

De retour, nous voici en mesure de proposer

Une exposition

  • du 4 au 12 septembre à l'Espace Roumanille, 55 place de la Libération à Nyons, tous les jours de 10h30 à 12h30 et de 15h à 19h

Un livre
  • 64 pages couleur,
    dont peut voir quelques extraits sur cette page.
  • on peut le commander en m'écrivant un mot sur ma page de contact,
    il vous sera envoyé avec une dédicace de chacun de nous pour faire bon poids!
  • 20€, port compris pour la France,
    15€ en venant le chercher sur place
    + 7€ de port pour les autres pays

Expo Carnet de voyage en Inde - Annik Reymond Michel Lizot

Enregistrer un commentaire