Fourni par Blogger.

Social icons

3.1.14

Suites de peintures et de textes

C'est l'hiver. La nature est en repli, moi aussi. En secret, elle prépare le printemps, moi aussi!
Plus prosaïquement, je travaille sur mon site, que j'avais largement délaissé ces temps…

Par l'observation des processus à l'œuvre au moment de la création, j'avais déjà noté bien des choses sur ces pages, de la naissance de l'élan créateur à la manière dont les états d'être semblent se redéployer chez celui qui regarde l'œuvre.

En complétant mon site, je viens de m'apercevoir que j'avais pendant cette année 2013 exploré un versant de mon travail jusque-là resté en friche: la réception d'œuvres d'autrui.

Grâce à la collaboration avec des créateurs issus d'autres disciplines (musique, écriture, poésie sonore), j'ai pu sonder à travers la peinture les échos que ces expressions trouvaient en moi.
Certaines chaînes de création, allers-retours entre peinture et écriture en particulier, ont même montré une nette filiation d'une création à l'autre, avec des motifs récurrents aussi bien écrits que peints.

Ainsi, mes suppositions quant à la restitution des états affectifs ayant présidé à une création en celui qui reçoit l'œuvre ne sont-elles peut-être pas que divagations…
Le processus semble s'enrichir encore du passage d'une mode de création à l'autre: au bout de quelques aller-retours, l'impulsion de départ s'en trouve certes modifiée, mais aussi parfois approfondie.

En particulier, un dialogue croisé écriture-peinture en cours avec Marina Salzmann (constitué de séries dont certaines ont débuté par des peintures, d'autres par des textes) m'a permis d'observer cela.

Par exemple, cette série de peintures.
Deux textes et une peinture précèdent celle-ci:

Dialogue avec Marina Salzmann - 4
30 x 30 cm aquarelle craies grasses et crayons sur papier

Un autre texte l'a suivie.
Bien des peintures sans rapport avec ce dialogue ont été produites entretemps, mais celle que j'ai faite à partir de ce nouveau texte se présente comme si j'avais plongé dans la précédente, bien que tout à fait sortie de mon esprit:

Dialogue avec Marina Salzmann - 6
30 x 30 cm aquarelle et crayons sur papier

La précédente dormait dans un carton depuis sa création et je l'avais également tout à fait oubliée.
Quelque temps, elle a donné lieu à un nouveau texte, qui m'a permis d'aboutir à cette peinture-là:

Dialogue avec Marina Salzmann - 8
30 x 30 cm aquarelle crayons et craies grasses sur papier

où je retrouve une sorte de zoom sur celle qui précède…

Au fil des peintures – dans cette série comme dans d'autres – je reconnais la trame de celle qui en est à l'origine, et comme une condensation de l'intention de départ, les scories dégagées laissant affleurer une sorte d'essentiel.
Filiation, suite de l'échange, pensée affinée par le contact avec l'autre?
Quoi qu'il en soit, la justesse apparaît comme toujours là où je ne l'attends pas, là où la perte de maîtrise du processus fissure la carapace du connu, là où l'inconfort pousse au lâcher-prise, aux positions nouvelles.

De la richesse des relations humaine, par rapport au monologue…





Enregistrer

Enregistrer un commentaire