Fourni par Blogger.

Social icons

25.11.10

Fin d'expo

Je suis très heureuse d'avoir été entourée à la fin de l'exposition, en particulier pour le début du décrochage: c'est un moment de béance assez particulier: les murs se dégarnissent, ne laissant que des clous à la place des pièces...

Je suis heureuse, mais... Il y a un mais.

Ce matin-là, quelqu'un a cru, du moins c'est ce que je veux croire, que l'un de mes petits livres dépliants étaient offert, à disposition, comme les cartons de l'expo peut-être.
Je suppose que ce quelqu'un a dû se rendre compte de sa méprise en lisant au dos "pièce unique, © Annik Reymond", la date et la signature à la main, le papier légèrement marqué d'encre transparaissant au verso montrant qu'il s'agissait d'un original...

Si jamais cette personne me lit, je voudrais qu'elle sache que je souhaite, afin qu'elle puisse jouir sans entrave de la possession de ce petit livre, qu'elle me fasse savoir que c'est elle qui l'a emmené par mégarde, et que je souhaite qu'elle pense à ce qu'elle peut me proposer en échange de ce travail qui lui a tant plu.

Ce petit livre qui a disparu, c'était le numéro 1, le premier sur les trois que j'ai faits, ce qui le rend encore plus précieux à mes yeux.

Ce petit livre, ce n'est pas seulement un objet qui peut plaire, ce sont aussi des heures de travail pour le réaliser, sans compter les années de travail qui m'ont amenée au point de le faire.

Il ressemblait à ceci... et ce sont les seules images que j'en aie:




10 x 15 cm plié, 80 x 15 cm ouvert, plus la couverture, beige

Je suis triste.

Enregistrer un commentaire